Atelier champignon : fructifications en cours

Saviez-vous que vous pouviez produire chez vous de délicieux champignons comestibles ? Pleurotes, shiitaké, agarics, et quelques autres variétés se prêtent très bien à la culture domestique.   Une dizaine de membres d’Épinal en Transition se sont lancés dans l’aventure pour creuser cette question et mettre en pratique cette forme de jardinage bien particulier. Lors d’une première réunion en novembre nous avons étudié la théorie et dressé les grandes lignes de cette activité. Il y a trois niveaux de pratique : niveau 1 facile, faire pousser des champignons à partir d’un substrat déjà ensemencé. Cette étape est accessible à tous, même aux enfants, il suffit de gérer les conditions de température, de lumière et d’humidité (et d’hygiène!) en fonction de l’espèce cultivée, quelques essais et quelques échecs sont parfois nécessaires, mais cette technique est aussi accessible que le maraichage. Son principal inconvénient est d’être onéreuse. niveau 2 intermédiaire : fabriquer son propre substrat, le stériliser et l’ensemencer avec des chevilles de mycelium. Cette étape nécessite un peu de matériel, de patience, et une excellente maitrise des règles d’hygiène. Elle reste techniquement accessible au plus grand nombre. Elle présente de multiples intérêts, le premier est financier, vos champignons ne vous couterons presque plus rien, le deuxième intérêt est que cette pratique vous permet de réutiliser un déchet organique, marc de café, paille, sciure, … et vous pouvez l’intégrer dans un...

Voir la suite